La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

NOUS OFFRONS LES MARQUES

ProSeries_nourriture_animaux

Valens_nourriture_animaux

Pro_Plan_Nourriture_animaux

Little_friends_gaterie_animaux

Litiere_v.i.p._aglomerante_chat

PureBite_gaterie_animaux

PalqueOff_Prodent_detartage_dents

Whimzees_gaterie_animaux

Almo_nature_nourriture_can_Chat

Programme_Fidelite

NOUS OFFRONS LES MARQUES

Versele_Laga_nourriture_petit_animaux

LitterLocker_accessoire_animaux

Diamond_nourriture_animaux

Pedigree_gaterie_Chien_Nourriture

Paco_litiere_aglomerant_chat

Itersand_Litiere

Picardie_grain_oiseaux

OdourBuster_litiere_Aglomerante

CaniSource_nourriture_animaux

Boutique_Dist_Sylvain_Jobin

Quatre documents, Vétérinaires

Sur Les problèmes urinaires du Chat



1. LES PROBLÈMES URINAIRES DU CHAT

 

 

Chez les chats les problèmes urinaires sont nombreux  et les causes sont énormément variées et, encore aujourd’hui, les vraies causes ne sont pas entièrement connues.

Par ce dépliant nous essayerons de démystifier tout ce qui entoure ce problème, en espérant que le propriétaire d’un chat atteint de ce syndrome (c.a.d. un ensemble de signes, de symptômes, de troubles dont les causes exactes sont inconnues) trouve réponse aux questions ambigües qu’il se pose et que, même en consultation vétérinaire, il ne reçoit pas toujours entière satisfaction.

 

NOMENCLATURE :

Commençons par les noms, qui pour désigner ce syndrome sont nombreux. Lors de problèmes urinaires vous entendrez parler de cystite (inflammation de la vessie) d’urolithiase (calculs ou petites pierres logés quelque part dans le tractus urinaire), de MBAUF (maladies du bas appareil urinaire félin), de blocage urinaire (quand le chat est complètement bloqué) et en anglais de FLUTD (Feline Lower Urinary Track Disease), de FUS (Feline Urological Syndrome)

 

CAUSES :

  • Cystite idiopathique féline :

C'est-à-dire une cystite d’origine inconnue. Ce n’est ni la conséquence ni la complication d’une autre maladie. 70% des chats de moins de dix ans n’auront pas de causes spécifiques, et très souvent n’auront même pas d’infection.

  • Urolithiase :

Présence de calculs de minéraux très durs,  habituellement situés dans la vessie  et le long de l’urètre (canal entre la vessie et le pénis du chat. L’accumulation de ces calculs peut amener un blocage complet, le chat ne pouvant plus uriner.

 

SYMPTÔMES :

  • C’est ici que le propriétaire d’un chat, surtout un chat d’intérieur, doit être très vigilant car les premiers symptômes du problème ne sont pas toujours très apparents.
  • Les premières heures le chat aura une certaine difficulté à uriner, il fera plusieurs visites à sa litière en y passant de plus en plus de temps. Après quelques efforts peu fructueux, il pourra s’essayer ailleurs dans la maison.
  • Un peu plus tard, cela devenant plus douloureux, il criera, se lèchera continuellement la région génitale et souvent vous verrez quelques gouttes de sang dans l’urine, si urine il y a.
  • Le bout du pénis devient rapidement bleuté.
  • Le propriétaire croira au début à une constipation. C’est l’erreur de plusieurs, retardant ainsi la visite chez le médecin vétérinaire, compromettant une amélioration rapide.
  • Vous remarquerez que nous discutions du problème chez le mâle. La femelle aura occasionnellement une cystite, même avec des calculs, mais à cause de l’anatomie différente de son tractus urinaire n’aura pas, et de loin, les même douleurs et conséquences.

 

LES CALCULS :

 

  • Il est important de savoir qu’un grand nombre de chats auront des calculs au niveau de la vessie sans jamais présenter de symptômes urinaires.
  • Les calculs les plus souvent rencontrés sont : les struvites – environ 50 % des cas – et les oxalates de calcium – environ 40 % des cas.

 

LES FACTEURS DE RISQUES :

  • C’est la partie importante de ce dépliant. Il y a d’abord le profil du chat; moins de dix ans,  (habituellement entre 2 et 7 ans) gras ou obèse et inactif, il boit très peu.
  • Certaines races sont plus à risque. Les Siamois, les Persans et les Himalayens sont de ce nombre.
  • Ni la castration ni l’âge de la castration n’a un lien avec le problème urinaire.
  • STRESS et ANXIÉTÉ : si le médecin vétérinaire, naturellement avec l’aide du propriétaire recherche les facteurs de risques, il trouvera TOUJOURS une certaine forme de stress ou d’anxiété subi par le patient quelques semaines ou même quelques jours avant le commencement de sa pathologie. Un stress est tout ce qui change l’environnement de l’animal. Celui-ci devient nerveux, inconfortable et craintif.

 

 

  • Voici quelques exemples de situations stressantes pour un chat :

► Déménagement,  pension, rénovations, nouveaux meubles.

► Le chat d’extérieur devenu un chat d’intérieur, un nouveau chat dans la maison.

► Les congés scolaires et le weekend de trois jours, changement d’horaires de travail.

► Les orages, la visite chez son médecin vétérinaire et son hospitalisation.

► Un nouveau membre de la famille, fête à la maison, la mort d’une personne.

► La présence de nombreux chats au domicile.

► Une litière sale, ou difficile d’accès, ou en nombre insuffisant.

 

TRAITEMENT ;

  • On doit absolument prendre en compte les facteurs de risques lors du traitement. Si seulement le problème urinaire, comme tel, est traité, les résultats ne seront pas à la hauteur des attentes.
  • Occasionnellement des antibiotiques, des antidouleurs seront nécessaires et si le chat est complètement bloqué, il devra probablement être anesthésié et débloqueé à l’aide d’un cathéter. Normalement il sera hospitalisé 2-3 jours.
  • Un chat souffrant de ce syndrome devrait impérativement être remis sur une diète humide (en boîte) Statistiquement il y a 40% de récidives si le chat retourne à une diète sèche contre 11% avec une nourriture humide. (à cause du pourcentage d’eau)
  • Il est important de comprendre qu’il n’y a aucune nourriture sur le marché, tant en clinique vétérinaire qu’en magasin spécialisé, qui peut prétendre prévenir les problèmes urinaires. Ni avant, ni après la pathologie.
  • Comme nous l’avons vu, les facteurs changeant l’environnement du chat sont plus importants que l’alimentation. Il est normalement conseillé de donner à votre chat une nourriture haute gamme car il n’y a pas que les problèmes urinaires dans la vie d’un chat.

 

RECOMMANDATIONS :              

  • Suite à ce problème la consommation d’eau est très importante, et comme le chat  boit naturellement très peu, une nourriture en boîte sera fortement conseillée.
  • L’utilisation d’un abreuvoir automatique sera bénéfique. Le chat doit boire, boire et boire si on veut éviter les récidives.
  • Bien identifier le problème d’anxiété ou de stress et l’éviter si possible.
  • Il est important de savoir que plus il y a de chats dans la maison,  plus le % de récidives augmente.
  • Concernant la litière, après un problème de cette nature, une litière non-parfumée doit être utilisée. Les experts vous diront qu’il doit y avoir une litière de plus que le nombre de chats dans la maison. Elle doit être toujours très propre et désinfectée une fois par semaine.
  • Un chat d’intérieur doit être capable de grimper, de se cacher, de se gratter,  avoir sa place pour manger, boire et dormir et de n’être pas toujours en compétition avec les autres chats de la maison. Il doit aussi avoir des jouets.

 

Raymond Racicot

Médecin vétérinaire


2. Les problèmes urinaires chez le chat 

Comment savoir si mon chat souffre d’un problème urinaire?
 
Les signes cliniques les plus fréquents sont : de la difficulté à uriner, des tentatives fréquentes pour uriner, des tentatives pour uriner dans des endroits inopportuns (plancher de céramique, salon…), la présence de sang dans l’urine, la perte d’appétit et de la douleur au niveau de l’abdomen. À la suite d’un examen de santé, de l’urine sera récoltée puis analysée (concentration de l’urine, acidité, détection de la présence de sucre ou de protéines). Une évaluation microscopique de l’urine peut également se révéler importante si l’on veut détecter la présence de cristaux urinaires. Enfin, une radiographie abdominale ou une échographie abdominale permettront d’évaluer la présence de pierres dans la vessie et les reins. Un bilan sanguin est recommandé pour tout animal présentant un problème urinaire grave.

Quelles sont les maladies associées aux problèmes des voies urinaires?

La cystite idiopathique est une inflammation de la vessie et des conduits urinaires. Elle est généralement traitée avec des anti-inflammatoires et des anti-dépresseurs. La cystite bactérienne est une infection de la vessie qui se traite avec des antibiotiques. La pyélonéphrite est une infection des reins qui nécessite une antibiothérapie agressive et l’hospitalisation de l’animal. La cristallurie est la présence de petits cristaux dans la vessie qui irritent ses parois et entraînent des saignements. Le blocage urinaire est l’obstruction complète de l’expulsion de l’urine de la vessie. Il s’agit d’une condition nécessitant l’intervention rapide du vétérinaire puisqu’une rupture de la vessie et des dommages aux reins sont à craindre. D’autres maladies peuvent présenter des symptômes similaires (tumeur de la vessie, diabète, insuffisance rénale, trouble du comportement, etc.).

Que signifie la présence de cristaux dans l’urine d’un chat?

L’urine d’un chat sain contient des minéraux dissous en suspension. Or, si l’urine devient trop riche en minéraux (à la suite d’un excès alimentaire, d’un désordre métabolique, d’une infection ou d’une déshydratation), ceux-ci vont s’agglomérer et former des cristaux microscopiques. Si le problème persiste, les cristaux vont se lier entre eux pour former des pierres (urolithes).

Quel est l’urolithe le plus fréquent chez le chat?

Les pierres de struvites sont souvent associées à une infection urinaire bactérienne. C’est pourquoi il n’est pas rare de devoir prescrire des antibiotiques dans le traitement de ses pierres. Les struvites peuvent être dissous avec une diète acidifiante spéciale. Cette nourriture devra être servie à votre chat jusqu’à ce qu’une analyse urinaire nous démontre qu’il n’y a plus de trace de cristaux.

Quel est le traitement d’un problème urinaire?

L’approche thérapeutique d’un problème urinaire variera selon sa cause. Votre vétérinaire pourra donc recommander un changement de diète, une augmentation de la consommation d’eau, et parfois prescrire des antibiotiques ou des anti-inflammatoires.

Il est important de nourrir votre chat avec une nourriture en boîte ou une nourriture sèche qui est formulée pour réduire les risques de maladies urinaires.  Mais pour plusieurs propriétaires et plusieurs chats habitués à manger une nourriture sèche, un changement de diète n’est pas toujours facile.  Voici donc quelques suggestions pour vous aider et aider votre chat à faire cette transition importante :

  • Avant d’effectuer le changement de nourriture, assurez-vous que votre chat se sent mieux et qu’il a recommencé à manger normalement son ancienne nourriture;
  • Si possible, effectuer le changement de diète quand vous êtes le plus libre possible de manière à pouvoir faire de meilleures observations;
  • Établissez  un nouvel horaire d’alimentation :  si votre chat avait l’habitude de manger à volonté, commencer par lui laisser sa nourriture pendant seulement une heure, deux fois par jour;
  • Quand le nouvel horaire est établi, introduire la nouvelle nourriture.  Commencer par remplacer 25 % de son ancienne nourriture par la nouvelle.  Quand votre animal commencera à manger la nouvelle nourriture, réduisez graduellement la quantité de l’ancienne.  Le but est d’en arriver à en mettre le moins possible (ancienne diète) ou pas du tout.  Faire le changement graduellement pendant une à deux semaines.
  • Si  la nourriture en boîte n’est pas acceptable pour vous ou votre animal, on pourra alors ajouter une à deux tasses d’eau chaude à chaque tasse de nourriture sèche.
  • Il y a plusieurs compagnies de nourriture pour chat qui fabriquent des diètes formulées spécialement pour les problèmes urinaires ; si une marque n’est pas acceptée, il y a des solutions de rechange.  Par contre, quand on a trouvé la nourriture bien acceptée, on la garde!
  • Des petites quantités de certains aliments peuvent être ajoutées à la nouvelle nourriture pour la rendre plus appétissante : jus de viande, de thon, de palourdes ou de saumon.  Si vous avez d’autres idées, parlez-en avec votre vétérinaire en avant de les utiliser.
  • Il se peut que durant la période de transition, votre animal mange moins et perdre un peu de poids.  Il ne faut vous inquiéter que s’il perd plus de 10 % de son poids.
  • Autant que possible, pendant ses périodes de repas, il est conseillé de ne pas distraire votre animal et de le laisser tranquille.

Prévenir les pierres urinaires

Le geste primordial pour empêcher la formation d’autres pierres urinaires est d’augmenter la consommation d’eau de votre chat.  Ce faisant, votre animal aura une urine plus diluée qui a deux avantages majeurs :

1. En plus de changer la diète, cela réduit la concentration des minéraux qui sont responsables de la formation des pierres urinaires.

2. Comme votre chat sera porté à uriner davantage, les pierres auront moins de temps pour se former

Il y a d’autre moyens d’augmenter la consommation d’eau de votre animal.  Voici quelques trucs :

  • Lorsque vous aurez réussi à changer l’horaire d’alimentation de votre chat, ajouter de l’eau à sa nourriture (qu’elle soit en boîte ou sèche).  Commencez par de petites quantités et augmentez graduellement;
  • Si votre animal ne boit pas dans son bol d’eau, essayez des bols de différentes formes :  certains chats les aiment peu profonds alors que d’autres les voudront très profonds;
  • Ajouter des aliments mouillés : eau de thon, jus de palourdes, bouillons hyposodiques (bas en sel);
  • Essayez de l’eau en bouteille ou distillée;
  • Essayez des « Fontaines pour chats » que l’on retrouve dans les grands magasins pour animaux;
  • Laisser  de l’eau dans l’évier, dans le bain ou la douche : mettre un bol sous le robinet et laisser couler un filet; l’eau sera toujours fraîche.
  • On peut ajouter des cubes glacés de jus de viande ou de poissons dans l’eau.

 


3. Les problèmes urinaires félins,
CE N’EST PAS JUSTE UNE
QUESTION DE NOURRITURE!

Votre chat a déjà donné des
signes de dysurie (miction difficile),
de pollakiurie (petites
mictions répétées), de mictions inappropriées
(il urine ailleurs que dans
le bac) ou d’hématurie (présence de
sang dans l’urine), ou a déjà souffert
d’un blocage urinaire? Saviez-vous que
3%des chats examinés par un vétérinaire
sont atteints de telles maladies
du tractus urinaire inférieur félin
(MTUIF)?


La plupart des chats qui sont
traités pour ces conditions (environ
60 %, qu’ils soient mâles ou
femelles) souffrent d’une cystite
idiopathique, c’est-à-dire d’une
infection urinaire dont la cause est
inconnue. Les vétérinaires croient fortement
que le stress est à l’origine du
problème. Le stress peut être dû à une
modification de l’environnement, à la
météorologie, à un manque d’exercice,
à la malpropreté du bac à litière, à
l’obésité, à la fréquence irrégulière de
l’alimentation, aux longues absences
du propriétaire (les vacances!), à l’arrivée
ou au départ d’une personne ou
d’un animal...





Une nourriture
thérapeutique
s’impose
Si, à la suite de l’examen de votre chat,
un diagnostic de cystite idiopathique
est posé, votre vétérinaire vous recommandera


une diète thérapeutique
réduisant la concentration de l’urine.En effet, lorsque celle-ci est diluée, elle
irrite moins la muqueuse de la vessie
de l’animal. Un régime alimentaire
humide sera aussi préconisé: la composition
et la consistance d’une telle
nourriture favorisent une urine moins
concentrée que celle d’un chat qui
mange des produits ayant la même
composition, mais sous forme sèche.
Seules les nourritures thérapeutiques
vendues chez le vétérinaire permettent
d’atteindre le niveau de dilution
urinaire recherché.


Si votre chat a déjà été soigné pour
une maladie urinaire, il fait partie des
félins prédisposés à ces affections et
il doit consommer le type d’aliment
recommandé par son vétérinaire.Un
analgésique (antidouleur) et un calmant
pourront également être prescrits
à votre animal. L’installation
d’un diffuseur de phéromones félines
(Feliway), au pouvoir calmant, dans
la maison peut contribuer à diminuer
l’anxiété de votre chat. Enfin, une
thérapie environnementale réduisant
son stress devra être instaurée.

 L’eau, la clé
du succès!
Puisque le malade doit boire davantage
afin que son urine se dilue, son
maître doit l’inciter à s’abreuver en
lui offrant une fontaine spécialement
conçue pour les chats. S’il
boude la nourriture humide, le
maître peut humidifier la nourriture
sèche prescrite avec de l’eau ou du
jus de thon. Il peut aussi incorporer
à l’eau de la fontaine des bouillons
de viande, de poisson ou de poulet,
qui auront été préalablement cuisinés
et congelés dans des cubes à
glaçons. Les chats s’en délecteront!
Disposer des bols d’eau fraîche à
chaque palier de la maison constitue
également un bon moyen d’inciter
l’animal à boire. En cette
période de vacances, rappelez-vous
que tout changement apporté aux
habitudes de votre animal peut être
une source d’anxiété pour lui. Soyez
donc vigilant à votre retour et examinez
votre félin!

 

Par la Dre Claire Bariteau,
enseignante au cégep de Sherbrooke
et vétérinaire à la Clinique vétérinaire de Sherbrooke


4.Que faire en cas de calculs de struvite?

Les calculs urinaires sont les symptômes d'une maladie du bas appareil urinaire du chat. Dans cet article vous trouverez quelques conseils pour aider votre chat ayant un tel problème. Dans tous les cas il est fortement recommandé d'emmener votre chat chez le vétérinaire
Qu'est-ce que sont les calculs de struvite?
Les calculs de struvite se forment dans la vessie, peuvent se déplacer et passer dans l'urètre. Ils peuvent y provoquer des douleurs et éventuellement son obstruction, ce qui empêchera l'animal d'uriner. C'est une pathologie assez fréquente surtout chez les chats mâles car leur urètre est plus long et plus fin que celui des chattes. Toutefois les troubles urinaires peuvent avoir d'autres causes, par exemple des infections. Toutes les maladies qui entraînent des troubles urinaires sont regroupées sous le terme de „syndrome urologique félin“.
Si un chat ou une chatte n'est plus capable d'uriner il s'agit toujours d'une urgence. Contactez tout de suite votre vétérinaire.

Que sont les calculs de struvite ? Comment les traiter?
Quelles sont les causes de leur formation?
Que faire pour un chat atteint de calculs de struvite?

Que sont les calculs de struvite? Comment les traiter?
Les calculs de struvite se composent de magnésium, d'ammonium et de phosphate. Il s'agit des calculs urinaires les plus fréquemment rencontrés chez les chats atteints de lithiases urinaires. Il existe aussi les calculs d'oxalate de calcium, d'urate et de phosphate de calcium. Ils peuvent se déposer et provoquer une obstruction de l'urètre. Les premiers symptômes d'une infection ou d'une obstruction partielle de la vessie sont entre autres du sang dans les urines ainsi que des difficultés à uriner. Si votre chat reste particulièrement longtemps dans son bac ou miaule lorsqu'il tente d'uriner emmenez-le le plus vite possible chez le vétérinaire.

Malgré l'obstruction complète de l'urètre, l'urine continue de s'accumuler dans la vessie. Cela empêche les reins d'éliminer les déchets du métabolisme. Si le chat reste „bloqué“ il devient apathique, vomit et s'affaiblit. Faites-le tout de suite traiter par le vétérinaire - c'est la seule façon de sauver la vie de votre chat.

Votre vétérinaire videra la vessie de votre chat à l'aide d'un cathéter à travers l'urètre. Après avoir dégagé l'urètre le vétérinaire va probablement administrer un goutte-à-goutte pour évacuer du sang les toxines du métabolisme. Eventuellement il va falloir prendre des mesures diététiques pour votre chat pour éviter les récidives. Cependant il est particulièrement important d'analyser de quel genre de calculs il s'agit car le régime et le traitement en dépendent.

Quelles sont les causes de leur formation?
Il y a de nombreux facteurs que l'on pense liés au risque d'apparition de calculs de struvite:
•    Le sexe: Les chats comme les chattes peuvent développer des calculs dans leur vessie. Mais le risque d'une obstruction urétrale est plus élevé chez le mâle car leur urètre est plus long et plus étroit que celui des femelles.
•    L'âge: Le risque de développer des calculs de struvite est plus élevé chez les chats âgés de un à deux ans. Le risque de développer d'autres sortes de calculs (par exemple les calculs d'oxalate de calcium) augmente en vieillissant. Une infection urinaire peut survenir à tout âge.
•    Les chats sédentaires: Pour les chats qui ne sortent pas le risque de maladies de l'appareil urinaire est plus élevé.
•    Inactivité ou fainéantise: les chats inactifs semblent être plus susceptibles d'attraper une maladie de l'appareil urinaire. Les chats ayant tendance à l'embonpoint sont particulièrement prédisposés à ces maladies.
•    L'alimentation et le pH urinaire: La nourriture de votre chat influence la teneur en acide et en alcali de l'urine. Les calculs de truite apparaissent surtout lorsque l'urine est trop basique. Les calculs d'oxalate de calcium ou d'urate se développent plutôt dans une urine acide.
•    Les minéraux: Un régime fort en magnésium combiné avec une urine basique semble favoriser l'apparition de calculs de truite.
•    L'eau: Si votre chat ne boit pas assez d'eau son urine est plus concentrée. Assurez-vous qu'il a toujours accès à de l'eau propre et fraîche. Un chat devrait boire 40 à 60 ml par jour. Cela favorise une urine saine et prévient l'apparition de maladies du bas appareil urinaire.

Que faire pour un chat atteint de calculs de struvite
Les chats ayant tendance à développer des calculs de struvite ont besoin d'une alimentation spécialement conçue. Cette alimentation devrait régler le pH urinaire et le maintenir acide. De plus la quantité de magnésium contenue doit être suffisante, mais diminuée. Votre chat doit toujours avoir accès à de l'eau fraîche et propre.
Il y a certaines mesures qui soutiennent la santé de votre chat lors de sa
convalescence et après:
•    Si on lui a prescrit des médicaments administrez-les selon les consignes.
•    Si votre chat a besoin d'un régime pour régler le pH urinaire suivez les prescriptions à la lettre. Ne donnez pas à manger entre les repas.
•    Disposez de l'eau fraîche à plusieurs endroits de l'appartement. Cela entraînera certains chats à boire plus souvent.
•    Certains chats n'aiment que l'eau courante. Laissez donc de temps à temps couler l'eau d'un robinet. Ainsi votre chat sera peut-être plus motivé pour boire.
•    Si une intervention chirurgicale s'impose pour „débloquer“ votre chat suivez les prescriptions de votre vétérinaire pour une bonne cicatrisation.
•    Assurez-vous de la propreté de son bac. Nettoyez sa caisse tous les jours..
•    Incitez votre chat à bouger: jouez beaucoup avec lui.